Poulpotron

Le « Poulpotron »

 

Mercredi 9 septembre a eu lieu à l’IUT de Valence la première réunion de la 4ème saison (déjà !) du L0AD.

Une vingtaine de l0aders (fidèles, occasionnels ou de retour) s’étaient rassemblés une nouvelle fois dans la traditionnelle salle C113 de l’IUT et, comme d’habitude, les bidouilles se sont opérées dans la joie et la bonne humeur.

Quelques nouveaux ont été accueillis, et ont pu constater l’effervescence (habituelle) d’une réunion du L0AD.

Petit compte-rendu des diverses occupations :

  • François R. a juste eu le temps de montrer son compte-rendu des RMLL dans Linux Pratique n°91 avant de devoir repartir.
  • Thibault T, Roger P., Colin C. et un Gérard H. (nouveau venu), ont commencé à mettre au point les démonstrations pour la fête de la science (mesure de qualité de l’air), notamment autour de l’intégration autour d’un Galiléo d’un détecteur de gaz MQ135 et d’un détecteur de poussière Sharp prêté par Waldeck G.
  • Damien S. a commencé à assembler des noeuds capteurs communiquant, sur une base hard/soft maison et des PCBs conçus et fabriqués pour l’occasion.
  • Sébastien J. et Olivier T. ont longuement conversé architecture old school autour d’un Oric Atmos apporté en offrande par Roger P., et par là-même formulé quelques hypothèses pour orienter la réparation d’un Vectrex dans quelques séances.
  • Martin F. est également venu discuter avec Sébastien J. de la mise en place au club robotique de l’ESISAR d’une activité robot sumo qui pourrait intéresser des étudiants de l’IUT et autres l0aders.
  • Sébastien J. a fait une démonstration de monotron (un micro synthé Korg), et de sa dissection steampunk baptisée poulpotron. Il a un peu fait souffrir les oreilles alentours, et en a profité pour parler du projet gronotron (pour lequl il faudrait faire un article), éclos lors de la résidence BrutPop au 8 Fablab fin août.
  • Lionel B. a quant à lui modélisé en OpenScad une pièce destinée à remplacer un embout plastique cassé. Il l’a ensuite imprimée, mais devra revoir un peu son modèle la prochaine fois, la pièce ne s’ajustant pas idéalement.